Vous êtes ici

Confluence Saône Grosne (Saône-et-Loire)

Situé au sud de Chalon-sur-Saône, le site Natura 2000 Saône Grosne correspond à une vaste zone inondable. Ce site alluviale marqué par la présence encore importante des prairies naturelles possède une grande richesse écologique principalement dépendante des crues régulières et des pratiques agricoles.

 

 

 

Carte d'identité du site

 

Référence :
Directive Habitats Faune Flore - FR26000976

 

Région : Bourgogne

Département : Saône-et-Loire

Superficie : 6 171 ha

Nombre de communes concernées : 19

Altitude min-max : 170 m - 190 m      

Autres sites à proximité :
- FR2612006 : Prairies alluviales et milieux associés de Saône-et-Loire

Principaux enjeux :
Prairies et forêts inondables - Zones humides - Faune et flore remarquables (Cuivré des marais, Triton crêté, Gratiole officinale...)

 

 

 

 

 

 

Localisation et caractéristiques du site

 

Le Val de Saône représente dans le nord-est de la France une entité régionale tout à fait originale. Ce vaste couloir alluvial reste tributaire des variations du régime hydraulique de la Saône et des sols des premières terrasses alluviales avoisinantes.

Le site n° FR 2600976 intitulé « Prairies et forêts inondables du Val de Saône entre Chalon et Tournus et de la Basse Vallée de la Grosne », est localisé au centre-est de la Saône-et-Loire et s’étend sur 6 200 ha depuis le sud de Chalon-sur-Saône, jusqu’au nord de Tournus. 

Des sols sains aux sols plus humides s’étendent des prairies de fauche inondables caractérisées par la présence de nombreuses espèces végétales à forte valeur patrimoniale : Gratiole officinale, Violette élevée, Renoncule à feuilles d’Ophioglosse, Orchis à fleurs lâches. Elles sont également un lieu de nidification de plusieurs espèces d’oiseaux remarquables comme le Courlis cendré et surtout le Râle des genêts, espèce en régression à l’échelle européenne (ici sont recensés les derniers couples de Bourgogne).

On recense quelques parcelles de forêt alluviale à bois dur dans le lit majeur (chênaie pédonculée à Frêne et Orme) et plus localement des forêts à bois tendre (Aulne et Saule). Certains très beaux spécimens de Peupliers noirs sont encore présents dans les trop rares ripisylves de la Saône (Cf. photo ci-contre - Epervans).

Les milieux aquatiques tels que mares, biefs, baissières et bras morts présentent une végétation à forte valeur patrimoniale et sont utilisés par de nombreux amphibiens.

Les zones prairiales du Val de Saône sont actuellement marquées par une tendance nette à l’évolution vers des pratiques agricoles et forestières plus intensives qui occasionnent une régression importante et rapide des habitats naturels. La mise en culture notamment entraîne la disparition irréversible des plantes les plus sensibles et rares et, plus généralement, une dégradation des zones humides.

La plantation de peupliers peut également contribuer au morcellement des espaces prairiaux et à la réduction des territoires de reproduction prioritaires de l’avifaune à forte valeur patrimoniale (Râle des genêts, Courlis, Tariers...) . La préparation, l’entretien puis la croissance des plantations entraînent une disparition des groupements végétaux les plus sensibles.

Ce site est également vulnérable aux exploitations de granulats qui causent la disparition directe de milieux qui ne peut être compensée par la création de plans d’eau. Le dernier site d'exploitation présent sur le territoire Saône-Grosne
est cependant en phase d'être fermé et réhabilité. 

  

Carte détaillée du site

Descriptif du site : Fiche Natura 2000 officielle

 


 

 

 

Les partenaires de l'EPTB Saône et Doubs sur ce site