Vie du site

2013


 

 

2012


Bilan des Mesures agri-environnementales contractualisées avec les agriculteurs depuis 2007 : 


Mesures

2008

2009

2010

2011

2012

Bilan

Fauche tardive 15 juillet

57 ha

20 ha

109 ha

7 ha

15,16 ha

208 ha

Prairies hygrophiles

Fauche tardive 1er juillet

186 ha

49 ha

20 ha

16 ha

47,18 ha

318 ha

Prairies méso-hygrophiles

Fauche au 15/06

84 ha

4 ha

64 ha

6 ha

159 ha

Prairies mixtes de fauche + pâture

Fauche au 10/06

100 ha

16 ha

4 ha

-

20,20 ha

140 ha

Prairies mixtes de fauche + pâture

Pâturage extensif

47 ha

5 ha

43 ha

7 ha

28,49 ha

129 ha

Reconversion de cultures en prairies

7 ha

-

57 ha

40 ha

5,97 ha

110 ha

Entretien des haies

 

347

2843

 

1 657 ml

4 847 ml

Entretien d’arbres têtards

81

205

59

 

345

Surfaces totales engagées

481 ha

94 ha

297 ha

76 ha

117 ha

1 064 ha

Nombre de contrats

25

5

16

4

5

56

 

 

Le Contrat Flash en faveur du Râle des genêts : 2012, l'année d'expérimentation !

Qu’est-ce qu’un Contrat Flash Biodiversité ? C'est un dispositif d’urgence réservé aux Râles installés sur des parcelles ne faisant l’objet d’aucun contrat de fauche tardive et n’ayant a priori aucune chance de pouvoir se reproduire :

v Un contrat d’un an, éventuellement reconductible
v Une fauche tardive au 15 juillet, voire plus tardive
v Une indemnisation à l’ha identique à la MAET correspondante
v Financements : divers (structures publiques comme privées)
v Règle dite de « Minimis » : financement des exploitants limité à 3 700 € sur trois ans
v Mise en place des contrats basée sur des écoutes nocturnes afin de bien localiser les mâles chanteurs

 

v Suivis de fauche afin de vérifier la reproduction des Râles

 

Sur Saône Grosne, un seul Contrat Flas a été signé cet année en faveur d'un Râle localisé sur une parcelle à Baudrières. Un Râle a été revu lors de la fauche mais aucune preuve de reproduction. Les financements de la mesure sont issus de la DREAL Bourgogne et de l'EPTB Saône et Doubs.

 

Le contrat « mégaphorbiaies » et arbres « têtards » à Ormes (contrat signé en septembre 2012)

 

• Contrat signé en septembre 2012 avec la mairie d’Ormes

• Coût  4 238 €, financé à 100% par l’Europe et l’Etat

       ·   Mise en place d’exclot sur un boisement alluviale et sur une zone humide

       ·   Pré-formation d’une trentaine de Frênes en arbres têtards

  · Restauration / entretien d’une prairie et d’une vaste zone de mégaphorbiaies ( 6 ha)

 

 

Le projet de contrat de St Germain du Plain

  • Entretien et gestion écologique d’une prairie par la fauche tardive (2 ha)
  • Restauration de 300 m de ripisylve le long de la Noue avec plantation d’Ormes et de peupliers noirs en lien avec l’INRA
  • Coupe des peupliers en âge d’être exploités sauf 2 ou 3 qui seront étêtés afin de servir potentiellement d’aire de nidification aux cigognes
  • Restauration puis entretien de 37 vieux arbres têtards
  • Restauration d’une haie en privilégiant la technique du plessage et en associant les scolaires voire des étudiants de BTS (100m)

 

 

Et de nombreuses actions de communication...

 

2011  


Comité de suivi de fin d'année : l'occasion de finaliser la Charte Natura 2000 et d'officialiser la signature du Contrat Natura 2000 de Gigny...
Le comité de suivi 2011 a eu lieu en mairie de  Gigny-sur-Saône le 15 décembre dernier. Un bilan global de l'animation a été réalisé par l'EPTB, à la fois sur la ZPS Saône (Directive Oiseaux) et sur le site Saône-Grosne (Directive Habitats). MAET, Contrats Natura 2000, Charte, communication, veille environnementale... Tout a été abordé. Le cosui a été également l'occasion d'élire un nouveau président et des vice-Présidents : Monsieur Alain CORDIER a été élu Président du Cosui, Madame BLONDOT a été élue vice-Présidente de l'entité Saône-Grosne et Monsieur RATTE a été élu vice-Président de l'entité Chalon-nord. Deux entités (Seille amont et Mâcon sud) restent sans vice-Président, faute de candidature. Enfin, l'EPTB a été reconduit en qualité de structure animatrice pour trois ans. Pour terminer, la DDT a officielement remis le contrat Natura 2000 forestier à Madame BLONDOT, maire de Gigny ! En effet, à l'initiative de la commune et en partenariat avec l'ONF, la DDT et l'EPTB Saône et Doubs, ce projet de contrat Natura 2000 a enfin vu le jour : pour un coût d'environ 13 500€ subventionnés à 100%, la commune s'engage à maintenir une vingtaine d'arbres sénescents sur pieds pendant 30 ans, à régénérer sa forêt en favorisant un cortège équilibré d'essences typiques des forêts inondables et à implanter à l'entrée de la forêt 3 panneaux d'information et de sensibilisation. C'est le premier contrat Natura 2000 forestier de Saône-et-Loire, félicitations à la mairie de Gigny !

Valorisation des actions agricoles : des panneaux "Fauche tardive" à l'entrée des parcelles...
Un panneau de sensibilisation à destination du grand public a été cette année proposé aux agriculteurs afin de valoriser leurs actions sur les prairies. Ce panneau est disponible sur simple demande au près de l'animateur Natura 2000 à l'EPTB Saône et Doubs.

MAEt : une année difficile en terme de contractualisation...
L'animation menée auprès de la profession agricole dans le cadre des mesures agro-environnementales territorialisées a permis de rencontrer 11 exploitants en 2011. Seuls 4 dossiers ont finalement été déposés cette année malgré la fin de nombreux CAD qui se sont terminés, soit 36% des projets initiaux.

 

 2010


MAEt : une meilleure mobilisation des agriculteurs qu'en 2009
L'animation menée auprès de la profession agricole dans le cadre des mesures agro-environnementales territorialisées a permis de rencontrer 19 exploitants en 2010. Seize dossiers ont finalement été déposés cette année, soit 84% des projets initiaux.

La Charte Natura 2000 validée en comité de pilotage ZPS
 

 

Désignation du site :
Le site Saône-Grosne a été désigné au titre de la Directive Habitats par arrêté du 23 août 2010 (Voir l'arrêté).

 

2009


MAEt : une année moyenne...
L'animation menée auprès de la profession agricole dans le cadre des mesures agro-environnementales territorialisées a permis de rencontrer 9 exploitants en 2009. Cinq dossiers ont finalement été déposés cette année, soit 55% des projets initiaux.

 

2008


MAEt : un très bon cru !
L'animation menée auprès de la profession agricole dans le cadre des mesures agro-environnementales territorialisées a permis de rencontrer 41 exploitants en 2008. Vingt cinq dossiers ont finalement été déposés cette année, soit 61% des projets initiaux. A noter un bel effort des agriculteurs pour préserver la petite population de Râles des genêts avec plusieurs contrats de fauche tardive au 15 juillet (voir l'article de presse).

Une sortie au milieu des prairies pour les écoles de Varennes (voir l'article de presse).

 

2007


Lancement des Mesures Agri-Environnementales territorialisées (MAEt) : un départ difficile !
Après l'arrêt des CAD, les MAET ont pris le relai dans la précipitation en début d'année 2007. L'animation menée auprès de la profession agricole a dû être réalisée en urgence. Seul un agriculteur a pu s'engager via ce nouvel outil mais cet unique contrat a permis la remise en herbe de 32 ha sur la Vallée de la Grosne !

Un premier contrat Natura 2000 sur le site Saône-Grosne
Le Président de l'AAPPMA "l'amicale de la basse vallée" a souhaité s'impliqué dans Natura 2000 via la mise en oeure d'un contrat Natura 2000 sur la commune de Marnay. Ce contrat d'environ 10 000 € sur 5 ans, a permis de réouvrir un ancien bras mort de la Grosne,  de restaurer une zone humide et d'entretenir des roselières (voir l'article de presse).

 2005


Approbation du Document d'objectifs du site par arrêté préfectoral le 9 septembre 2005 (Voir l'arrêté).

 

 2004


Validation du Document d'objectifs en comité de pilotage le 17 décembre 2004 (Voir l'article de presse).