Vous êtes ici

Moyenne Vallée du Doubs (département du Doubs)

 




Le site de la Moyenne Vallée du Doubs s'étends sur 28 communes, incluant le Marais de Saône, la vallée du Doubs de Montfaucon à Hyèvre-Paroisse et la vallée du Cusancin. Ici, la vallée alluviale se resserre et se trouve dominée par de denses boisements et un réseau de falaises calcaires. 

 

Carte d'identité du site

Référence :
Directive Oiseaux - FR4312010
Directive Habitats Faune Flore - FR4301294

Région : Bourgogne-Franche-Comté

Département : Doubs (25)

Superficie : 6 309 ha

Nombre de communes concernées : 28 (A noter : les communes de Vaire-le-Petit et Vaire-Arcier ont fusionné au 1er juin 2016)

Altitude min-max : 242 m - 602 m      

Autres sites à proximité :
- FR4301304 : Réseau de cavités à Barbastelles et Grands rhinolophes de la vallée du Doubs
- FR4301351 : Réseau de cavités à Minioptères de Schreibers en Franche-Comté.


Président du comité de pilotage : Jean-Louis FOUSSERET, Président de la Communauté d'agglomération du Grand Besançon et Maire de Besançon

Principaux enjeux :
Forêt de pente - Oiseaux de falaises - Chauves-souris - Zones humides

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Localisation et caractéristiques du site

Le site de la Moyenne Vallée du Doubs revêt un grand intérêt écologique aussi bien pour sa diversité d’habitats naturels que pour sa faune et sa flore.

Dans cette vallée étroite, dominée par des  versants pentus recouverts de forêts et de zone d’éboulis, le lit majeur du Doubs n’excède pas 500 mètres de large, sauf dans les secteurs de la vallée du Cusancin et du marais de Saône. A l'aval de Besançon, la vallée s'élargie alors pour donner naissance à la plaine inondable de la Basse Vallée du Doubs dans le Jura.

Les nombreuses falaises qui bordent cette vallée permettent la nidification d’oiseaux rupestres tels que le Faucon Pèlerin ou le Grand Duc d’Europe.

Les milieux forestiers, majoritaires sur le site, peuvent héberger les Pics (Pic Cendré, Pic Mar, Pic Noir…) et sont également une zone d’habitats avérés pour le Lynx.

Le site abrite d'importantes populations de Chauves-souris (18 espèces, toutes protégées au niveau national) grâce, entres-autres, à la présence de gîtes nombreux : anciennes mines, cavités souterraines naturelles ou anthropiques (patrimoine militaire), arbres remarquables.

La zone humide du Marais de Saône constitue un refuge pour de nombreuses espèces d'amphibiens et d'insectes inféodés aux milieux humides.

Enfin, la rivière Doubs et ses affluents offrent une diversité d'abris favorables au développement de poissons protégés tels que la Bouvière ou le Chabot.

 

 

 

 

 


Pour aller plus loin...

Carte détaillée du site

Formulaire standard de données de la ZSC (données du site pour les Habitats, la flore et la faune)

Formulaire standard de données de la ZPS (données du site pour les Oiseaux)


 

                              

La Vallée du Doubs et le village d'Esnans, vu depuis le belvédère du Saut de la Gamache (Fourbanne)


Les partenaires techniques et financiers

___________________