Vous êtes ici

Objectifs et mesures

Enjeux et objectifs sur ce site ?


Sur le site de la "Vallée de la Lanterne" les milieux forestiers représentent près de 2/3 de la surface. On y retrouve aussi bien de la forêt tempérée (chênaie - hêtraie) que des forêts alluviales (Aulnaie, saulaie). Ces milieux rares en Europe abritent également une faune et une flore protégées particulières. En effet sur le site on rencontre des densités importantes de Pic (Pic noir, cendré, mar, …) ainsi que la seule population de gobemouche à collier du département.

L’enjeu sur les milieux forestiers est principalement la conservation des zones en bonnes état et la reconquête de milieux plantés d’essences non locales (Peupliers, résineux).

Les milieux agricoles occupent environ 1/3 de sa surface. Les prairies de fauche et de pâture y restent encore majoritaires. Leur diversité a permis l'expression de 9 habitats d’intérêt communautaire. L’enjeu principal sur ces prairies est la conservation des milieux actuellement présents tout en essayant d’améliorer leur qualité écologique. En effet, le pâturage trop intensif, la fertilisation excessive, la transformation en cultures ou en prairies temporaires, ou tout simplement la déprise agricole sont des facteurs d'appauvrissement.
Caldésie à feuilles de Parnassie
Les milieux humides sont également riches en habitats (Cours d’eau, étangs, mares, tourbières) et en flore. La richesse floristique est renforcée par la présence de la Caldésie à feuille de Parnassie qui est présente sur un étang du site (unique station de Franche-Comté).
Pour finir sur les enjeux aquatiques il est à noter que depuis quelques années le Castor d’Europe réapparait sur le bassin de la Lanterne.

Quels contrats possibles ?



Plusieurs types de contrats sont proposés aux usagers et gestionnaires du site en fonction de leurs activités et des milieux naturels concernés. Quelques exemples : 

    Sur les zones agricoles (MAET) :
•    Fauche tardive
•    Limitation voir arrêt de la fertilisation
•    Limitation de la pression de pâturage
•    Reconversion de cultures en prairies

    Hors zone agricole : 
•    Restauration de secteurs de ripisylve
•    Restauration de forêts alluviales
•    Mise en place de traitement sylvicole propice aux espèces d’oiseaux forestières
•    Maintien de vieux bois afin de favoriser les espèces animales inféodés aux arbres sénescents
•    Restauration de mares
•    Entretien de roselières
•    Entretien de cours d’eau